#1 Compression temporelleTemps de lecture : 1 min 📰

Quand tu arrive chez toi en retard et que tu as 15 min pour dire discuter avec ta femme et tes enfants, t’amuser avec bébé, te détendre et manger avant d’enchainer 2h de call max (en théorie car demain levé à 5h30) avec tes associés …. et qu’il est déjà…. 21h30 ?!

J’imagine qu’il y a parmi vous beaucoup de personnes passionnées et curieuses de pleins de choses et qui, tout naturellement, n’hésitent pas à s’essayer dans des domaines différents (ou pas) de sa profession.

Que ce soit avoir une activité professionnelle secondaire, plus ou moins confidentielle, ou bien un domaine qui n’a strictement rien à voir avec son full time job, il reste difficile d’être sur tous les fronts à la fois. C’est d’ailleurs pour ça, qu’on se « contente » de les enchainer les unes après les autres…

L’année dernière j’ai mis en veille mon side projet (et profiter d’une pause nécessaire pour comprendre le qui/quoi/ou/quand/comment/pourquoi de tout ce sur quoi je travaillais en parallèle depuis 3 ans) pour me consacrer un peu plus à cet art martial que j’affectionne tant : Le Taekwondo.

Finalement, après une année 2017 consacrée à mes premières expériences de compétiteur (j’ai remporté le titre de vice champion de France de Taekwondo en catégorie -80kg vétéran 2), j’ai eu l’opportunité de me replonger dans mon side projet. Et depuis septembre, mes associés et moi-même travaillons à la refonte complète du projet, en parallèle de nos autres projets ou de nos autres obligations (personnelles et professionnelles).

Entre les obligations personnelles, professionnelles et les envies diverses et variées de soi-même et des autres, une chose est sûr : je me refuse à courir, à foncer tête baissée. J’ai parfois l’impression qu’il s’agit de rester alerte, comme lors d’un combat, où chaque position, chaque mouvement, chaque respiration aura une conséquence sur la demi seconde qui va suivre et qu’il faut agir d’instant en instant, en gardant un regard aussi détaché que possible sur la trame en cours, pour pouvoir se mouvoir tout en « gardant le cap » comme disait Wayne Dyer.

Comme le dit si bien le Grand Maître Lee Kwan Young « Quand on garde en tête l’objectif, le résultat vient tout seul« 

Comme il n’existe pas de voie ultime qui mène au bonheur, tout comme il n’existe pas de méthode toute faite garantissant le succès, je suis certains que vous avez un point de vue, une astuce à partager.

Et vous comment faites vous ?

 

intuition

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *